Témoignage d’Aurélia, atteinte d’une déficience visuelle

Partager cet article sur :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

« C’est parfait, c’est génial ! Je suis heureuse d’être là ». Aurélia est aux anges. Cette jeune femme de 24 ans, originaire de Pontarlier, travaille comme téléconseillère depuis le 8 février chez VIPP & Philippe. Ce poste, « a changé ma vie », dit-elle tout sourire. 

Évoluer dans un environnement bienveillant

Les raisons de se réjouir sont nombreuses. Il y a déjà la reprise d’un emploi, dans « un monde où l’on se sent normal. Ici, il n’y a pas de différence. On ose se dire les choses quand ça ne va pas, les gens sont vraiment à l’écoute », précise Aurélia en faisant référence à ses collègues. « Ils sont tout le temps là pour m’aider et me permettent d’avancer sur mon activité. Franchement, j’arrive beaucoup mieux à respirer et à accepter mon handicap, j’arrive même à l’oublier…».

« Ils ont tout fait pour que je puisse travailler sur un poste adapté. Je me suis très vite sentie utile et non pas délaissée. » Les équipements mis en place sont une première depuis la création de VIPP & Philippe en 2018. En parallèle l’aide fournie par l’association s’est également portée sur le logement, le transport domicile/travail et l’aménagement du temps de travail. « Je partage un appartement à Anteuil avec Chourouk, une autre salariée. On se tient compagnie, ça nous fait le plus grand bien car on ne supporte pas la solitude. Je travaille 5 heures par jour, c’est mieux adapté pour mon handicap. Je n’ai plus du tout de fatigue visuelle. »

Aurélia a bel et bien changé de vie. Aujourd’hui, son objectif est clairement avoué : « Je voudrais à tout prix garder ce boulot, je ne pense pas trouver mieux. »

Profiter d’un poste de travail adapté

Son handicap a pour nom le syndrome de Wolfram. C’est une maladie neurodégénérative rare qui provoque de nombreux syndromes dont une importante déficience visuelle. Et si Aurélia arrive à se détacher de sa maladie, c’est aussi grâce au soutien apporté par les membres de l’association et l’accompagnement de l’équipe de direction de VIPP & Philippe.

Plusieurs aménagements ont été apportés à son espace de travail, afin qu’Aurélia puisse travailler dans les meilleures conditions. 

L’article Témoignage d’Aurélia, atteinte d’une déficience visuelle est apparu en premier sur Action Philippe Streit.

Ces autres actualités pourraient aussi vous intéresser

Softs skills… De quoi parle-t-on ?

Les soft skills complètent les compétences purement techniques qui sont nécessaires à la réalisation des missions des collaborateurs. Un test de connaissance ou une épreuve